Cinq bonnes raisons de déconnecter

Cinq bonnes raisons de déconnecter

Entre les textos, les courriels, les appels téléphoniques, les alertes de calendriers et les multiples notifications des réseaux sociaux, être connecté peut drôlement ressembler à un emploi à temps plein. On oublie même parfois qu’il est facile d’éteindre nos appareils.

Il est bon de réévaluer périodiquement votre relation avec la technologie et de « déconnecter » plus souvent.

Voici cinq bonnes raisons pour lesquelles vous devriez envisager le sevrage technologique.

  1. Réduire votre niveau de stress

Avoir accès à Internet 24 heures sur 24 peut certes présenter des avantages. Être au fait des derniers développements de l’actualité, surveiller les sujets de dernière heure, garder contact avec les membres de sa famille et ses amis partout au monde ne sont que certains des aspects positifs d’une connexion constante.

Cependant, votre cerveau a parfois besoin d’un répit. C’est particulièrement vrai maintenant que cette connectivité constante a changé la façon dont nous travaillons. Il devient trop facile d’apporter son travail à la maison – répondre à des courriels dans la file d’attente à l’épicerie, préparer des bulletins à la table à manger et répondre à des appels depuis le divan du salon.

Il importe de prendre le temps de se déconnecter et de récupérer après une journée de travail, mais si vous avez constamment accès à vos dossiers, cela s’avère presque impossible. Fixez-vous comme objectif d’éviter les communications liées au travail après les heures de bureau. Vous pourrez ainsi vous détendre et mieux gérer le stress.

  1. Stimuler l’énergie positive

Les médias sociaux en particulier peuvent contribuer grandement aux sentiments négatifs, comme la solitude, la convoitise et l’autocritique. Lorsque vous parcourez vos réseaux sociaux et que vous observez les succès de vos amis, les vacances qu’ils prennent et leurs achats de loisir, vous risquez de ressentir de la jalousie et de la frustration. En fait, une personne sur trois indique se sentir envieuse et insatisfaite de sa vie après avoir parcouru Facebook.1

Retirez-vous de l’environnement compétitif des médias sociaux en diminuant le temps que vous y consacrez ou vous pouvez même désactiver temporairement vos comptes. Cela vous permettra d’être plus positif et d’enrayer les sentiments négatifs engendrés par une surconsommation des médias sociaux.

  1. Améliorer les relations personnelles

Il est facile de prendre le téléphone et de commencer à faire défiler vos notifications, même quand vous passez du temps de qualité avec famille et amis. Selon un sondage effectué en 2014, le Canadien moyen vérifie son téléphone six fois par heureet 89 % des adultes avouent utiliser leur téléphone pendant qu’ils conversent avec une personne.3

Plus notre dépendance à la connectivité et à la communication offerte par l’intermédiaire d’une multitude d’appareils intelligents augmente, plus il est difficile de participer activement à une conversation en tête-à-tête. Nos relations personnelles se métamorphosent graduellement en une « présence-absence » et elles se fondent sur des conversations superficielles durant lesquelles notre attention se tourne vers nos appareils.
Essayez de consacrer plus de temps à des conversations avec vos proches et assurez-vous d’éteindre vos appareils.

  1. Vivre pleinement

Dans l’ère numérique d’aujourd’hui, il arrive souvent que nous laissions passer des expériences de la vie et des occasions de perfectionnement personnel parce que nous sommes trop occupés à fixer des écrans. Essayez de remplacer le temps que vous consacrez normalement à parcourir votre boîte de réception ou vos réseaux sociaux par des activités qui vous permettent de vous épanouir et qui favorisent la création de souvenirs qui dureront toute une vie. Pourquoi ne pas lire un livre? Communiquer avec un ami? Faire un voyage en voiture? Vous ne savez pas ce que vous découvrirez lorsque vous décidez de laisser vos gadgets à la maison.                                    

  1. Mieux dormir

Vous arrive-t-il d’avoir de la difficulté à tomber endormi lorsque vous vous couchez? Il se peut que vos appareils électroniques soient un facteur contributif. Selon une étude récente, l’utilisation d’appareils électroniques avant d’aller se coucher peut perturber la structure du sommeil.4 De plus, la luminosité de nos écrans favorise l’état d’éveil, ce qui nous empêche de nous endormir. Il est bon d’éteindre vos appareils au moins deux heures avant d’aller vous coucher afin de profiter d’un sommeil réparateur.