Combattre la fraude, ensemble

Combattre la fraude, ensemble

Tout le monde aimerait payer moins cher pour l’assurance automobile. En moyenne, les Ontariens et les Ontariennes paient 1 428 $ pour leur assurance auto, ce qui figure parmi les primes les plus élevées au pays.
 
Le montant est attribuable à divers facteurs, notamment le coût moyen de réparation d’un véhicule. Les autos ressemblant de plus en plus à un ordinateur, le coût de réparations a grimpé en conséquence. Par exemple, un sonar de recul sur un parechoc coûte environ 500 $. Bien des véhicules sont dotés de quatre de ces sonars. En cas de collision, les assureurs ne paient plus que pour le parechoc. Le traitement des blessures résultant d’accidents de voiture est l’élément qui coûte le plus cher aux assureurs, et la hausse des frais de soins de santé ne fait que continuer. Ajoutez à cela la fraude à l’assurance et le coût des primes d’assurance payées continue à augmenter pour les Canadiennes et les Canadiens.
 
La fraude à l’assurance coûte 2 milliards de dollars aux consommateurs canadiens chaque année. Ce sont les conducteurs honnêtes qui paient. Par le passé, le RAEO vous a aidé à reconnaître certains types de fraude automobile et à vous en protéger. Il est important pour nous de vous garder au courant de ce qui se passe dans l’industrie et des  façons dont nous pouvons continuer à travailler ensemble.
 
Un sondage récent montre que les Ontariens et les Ontariennes appuient les efforts consentis pour combattre la fraude!

  • 50 % d’entre eux croient qu’une demande de règlement sur quatre est frauduleuse
  • 88 % croient que les ateliers de débosselage gonflent le prix des réparations de véhicules
  • 73 % sont d’avis qu’une lutte vigoureuse contre la fraude permettra de faire baisser les primes d’assurance automobile
  • 74 % d’entre eux appuient la mise en place de nouvelles infractions provinciales en matière de fraude à l’assurance
  • 70 % sont d’avis que les assureurs doivent investir davantage de ressources pour régler le problème
  • 60 % appuient la création d’une base de données en ligne sur la fraude, que les consommateurs peuvent consulter avant de faire réparer leur voiture ou d’obtenir des soins médicaux
  • 53 % croient que les assureurs, les enquêteurs en matière de fraude, les gouvernements et les services de police doivent tous assumer leur part de responsabilité pour informer les consommateurs sur les divers types de fraude à l’assurance

En travaillant ensemble à rester informés, à nous protéger et à exercer la pression qu’il faut, au bon endroit, nous pouvons changer les choses.

Si vous avez des questions au sujet de votre assurance automobile, communiquez avec nous au 1-888-892-4935.

Source : Rapport d’Aviva sur la fraude