Ne vous laissez pas « embarquer » dans un accident de voiture truqué

Ne vous laissez pas « embarquer » dans un accident de voiture truqué

La fraude à l’assurance automobile est en hausse en Ontario, ce qui fait que les conducteurs payent des primes d’assurance de plus en plus élevées.

La plupart des conducteurs désirent éviter les accidents; pour les fraudeurs, la collision est l’objectif. Ces escroqueries peuvent se produire de nombreuses façons, notamment en truquant des accidents, en falsifiant les détails d’un sinistre et en falsifiant des rapports d’accidents et des demandes de règlement. Elles sont souvent méticuleusement planifiées et peuvent demander la participation du conducteur, de l’entreprise de remorquage, de fournisseurs de soins de santé et d’un atelier de carrosserie. Ces escroqueries sont profitables pour les fraudeurs, mais coûtent cher aux compagnies d’assurance, ce qui mène à une hausse des primes.

Pour vous protéger de ce type d’escroquerie, vous devez connaître les formes les plus communes d’accident truqué.

Les 3 principaux scénarios d’accident truqué.

  1. Accélération et freinage : Dans ce cas, deux véhicules ou plus causent intentionnellement une collision. Le fraudeur appliquera soudainement ses freins pour causer une collision arrière. Vous pourriez vous trouver coincé entre au moins deux véhicules et incapable d’éviter la collision.
  2. Fausse courtoisie : Cela arrive fréquemment lorsque la circulation est dense. Vous cherchez à changer de voie et un autre conducteur vous fait signe que vous pouvez passer. Cette personne accélère alors brusquement, causant un accident. Elle prétend ensuite que vous n’avez pas fait attention lors de votre changement de voie.
  3. Freinage d’urgence : Ce scénario rappelle celui d’« accélération et freinage », sauf que le véhicule du fraudeur contient de nombreux passagers. Un conducteur vous coupe et, profitant de votre inattention, freine subitement, vous faisant percuter l’arrière de sa voiture. L’arnaque consiste à gonfler les demandes de règlement pour frais médicaux des passagers.

Si vous avez un accident, voici certains des signes à ne pas négliger pour détecter une fraude possible :

  • Ayez conscience des véhicules qui vous suivent de trop près, qui vous coupent ou qui vous font signe de passer.
  • Accordez une attention particulière aux services suivants : la remorqueuse, l’atelier de carrosserie et les soins de santé. Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, ce pourrait bien l’être!

Les assureurs, les organismes de réglementation et les services de police travaillent fort à combattre la fraude, mais ils ne peuvent le faire seuls.

Comment pouvez-vous aider?

Vous pouvez jouer un rôle vital dans la lutte contre la fraude à l’assurance. Si vous avez un accident, n’oubliez pas ce qui suit :

  1. Notez les détails de ce qui s’est passé : Recueillez autant d’information que possible au moment de l’accident. Obtenez le nom, l’adresse, le numéro de téléphone et le numéro de permis de conduire de l’autre conducteur, de même que le numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule. Assurez-vous aussi de prendre des photos des véhicules et des dommages subis.
  2. Ne signez jamais un formulaire d’assurance vierge : En signant, vous pourriez autoriser la prestation de services dont vous n’avez pas besoin ou qui ne sont pas couverts par votre police d’assurance.
  3. Obtenez des factures détaillées : Qu’il soit question d’un fournisseur de soins de santé ou d’un atelier de réparation automobile, examinez bien vos factures pour confirmer que seuls les services que vous avez reçus ont été portés à votre compte.

Si vous soupçonner de la fraude à l’assurance automobile, communiquez avec votre service de police local et votre assureur pour les en informer et connaître les prochaines étapes. Pour en savoir plus, appelez le Centre antifraude du Canada au 1‑888‑495‑8501.