L’assurance habitation couvre-t-elle les biens de votre enfant lorsqu’il poursuit des études collégiales ou universitaires?

L’assurance habitation couvre-t-elle les biens de votre enfant lorsqu’il poursuit des études collégiales ou universitaires?

Félicitations! Votre enfant entreprend une nouvelle étape dans sa vie. Bien que ce soit un événement stimulant, c’est aussi la cause de soucis pour bien des parents. Pour minimiser vos inquiétudes, assurez-vous que les biens de votre enfant sont suffisamment protégés pendant qu’il poursuit des études collégiales ou universitaires.

Selon le programme et le type de logement qu’il a choisis, votre enfant peut devoir investir dans de nombreux articles comme des livres scolaires, des meubles, etc.

Voici ce que vous devez savoir au sujet de l’assurance habitation pour faire en sorte que votre enfant soit adéquatement couvert lorsqu’il est aux études. Il a suffisamment de quoi s’inquiéter, sans devoir se soucier de la protection de ses biens.

Habiter à la maison

Si votre enfant habite à la maison avec vous et fait la navette pour se rendre à l’école à partir de septembre, ses biens demeureront couverts aux termes de votre contrat d’assurance habitation. Étant donné que sa situation de logement ne change pas, votre police demeure inchangée à moins que vous choisissiez de souscrire une assurance supplémentaire (un « avenant ») pour les articles de valeur que vous achetez pour votre enfant, comme un nouveau portable ou du matériel qui est relié à ses études.

Habiter en résidence pour étudiants

Les biens de votre enfant demeureront couverts aux termes de votre police d’assurance habitation, même si votre enfant habite en résidence, mais jusqu’à un certain point.

La plupart des polices couvrent les biens des étudiants qui habitent en résidence jusqu’à un montant équivalant à environ 10 % de votre police d’assurance habitation, mais cela varie selon l’assureur. Si vous avez acheté de nouveaux articles ou des articles dispendieux pour votre enfant, vous devriez vérifier auprès de votre courtier d’assurance du RAEO pour vous assurer que vous avez une protection adéquate. Vous pouvez ajouter une garantie supplémentaire à votre police pour vous assurer que les biens de votre enfant sont entièrement couverts.

N’oubliez pas que si votre enfant fait une demande de règlement concernant ses biens, la demande sera assujettie à la franchise qui s’applique à votre police. Si son portable est volé ou endommagé, par exemple, vous devriez payer la franchise convenue dans votre police (habituellement entre 500 $ et 1 000 $) et l’assurance couvrira le reste. C’est la raison pour laquelle certains parents choisissent de souscrire un avenant pour les articles de valeur. Ces avenants peuvent être traités séparément de votre police globale d’assurance habitation et être dotés de leur propre franchise.

Il convient aussi de noter que ces avenants peuvent comporter des restrictions. Si votre enfant étudie à l’étranger pendant un semestre, par exemple, et s’il laisse sa chambre à la résidence inoccupée pendant plusieurs mois, il est possible que la garantie devienne invalide. De plus, ces polices exigent habituellement que votre enfant soit un étudiant à temps plein et retourne à la maison pendant l’été.

Habiter à l’extérieur du campus/louer son propre appartement

Lorsqu’un étudiant habite dans son propre appartement, c’est le temps qu’il ait sa propre police d’assurance.

Une police d’assurance de locataire est similaire à une police d’assurance habitation. L’assurance de locataire couvre les biens et offre une assurance responsabilité civile. C’est comme votre assurance habitation sauf qu’elle s’applique uniquement à votre enfant et à ses biens. L’assurance de locataire est souvent offerte à un prix raisonnable, entre 150 $ et 250 $ par année.

Si vous avez des questions au sujet de l’assurance pour votre enfant qui poursuit des études à l’extérieur, appelez-nous au 1-866-523-4111. Alors que septembre approche à grands pas, c’est le temps de songer à l’assurance pour les biens personnels de votre enfant.